collectif Van

Le dimanche 26 avril 2009 de 10h à 20h, le Collectif VAN [Vigilance Arménienne contre le Négationnisme]* organise, sur le Parvis de Notre-Dame de Paris, sa 5ème journée annuelle de sensibilisation aux génocides et à leur négation.
 
Quatre nouveaux soutiens de marque s’associent cette année à cette manifestation : L'Arche [le mensuel du judaïsme français] ; l'Association des droits de l’Homme de Turquie [IHD] - association de Turquie qui cautionne avec courage et pour la première fois une association issue de la diaspora arménienne - ; l'Institut Assyro-Chaldéen-Syriaque [IACS] et SOS Racisme.
 
Ces associations rejoignent ainsi AIRCRIGE, le Collectif des Parties Civiles pour le Rwanda [CPCR], le Collectif Urgence Darfour, la Communauté Rwandaise de France [CRF], Ibuka France, Mémorial 98, le Mouvement Pour la Paix et Contre le Terrorisme [MPCT] et Vigilance Soudan, associations déjà présentes lors de précédentes opérations* dédiées au génocide en cours au Darfour, à la Shoah, au génocide des Tutsi et au génocide des Arméniens.
 

Cette nouvelle action solidaire s'inscrit dans la perspective des prochaines élections européennes et des débats sur l'adhésion de la Turquie à l'U.E., mais aussi dans celle de la Saison de la Turquie en France [juillet 2009/mars 2010], dont on a tout lieu de penser qu'elle passera sous silence le sort des minorités victimes de génocides pluriels** et du négationnisme d'Etat de la Turquie.

L'exposition en plein air du Collectif VAN met en scène huit stèles géantes pour huit visages d’hommes, de femmes et d’enfants (turc, arménien, assyro-chaldéen-syriaque, kurde, etc.). Ces visages interpellent le public sur la réalité tragique des minorités : juifs, chrétiens (au moins 25% de la population de Turquie en 1914, 0,2% aujourd'hui), musulmans non turcs ou non sunnites (près de 43% de la population de Turquie dont les droits sont bafoués). Une neuvième stèle rend hommage au journaliste arménien de Turquie Hrant Dink, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Agos, assassiné le 19 janvier 2007 à Istanbul.

Par le biais de son action participative et citoyenne, le Collectif VAN révèle l’aggravation, en Turquie, d'un ultra-nationalisme soutenu par l’Etat profond, d'une arménophobie et d'un antisémitisme inquiétants, ainsi que les manquements à la démocratie et aux droits de l’homme malgré des réformes apparentes. Comme chaque année, le Collectif VAN invite le public à manifester sa solidarité aux victimes de génocides et de négationnisme en accrochant des visuels sur une structure dédiée.

A l'heure où la société civile turque s'interroge sur son histoire, où des intellectuels turcs sont menacés de mort pour avoir brisé le tabou d'une histoire officielle érigée en dogme, le Collectif VAN questionne l'Europe : que fait l'U.E. pour protéger les minorités de Turquie, empêcher la diffusion des thèses négationnistes et encourager l'évolution démocratique de la Turquie ? Occupation de Chypre, négation des génocides arménien, assyro-chaldéen et grec commis par l'Empire ottoman et la République turque**, soutien d'Ankara au président soudanais Omar El Béchir accusé de Crimes contre l'Humanité au Darfour : qui posera les limites ?


Dimanche 26 avril 2009 – de 10h à 20h – Parvis de Notre-Dame de Paris – Métro : Cité. Action menée sous l’égide du CCAF [Conseil de Coordination des organisations Arméniennes de France] dans le cadre des Commémorations du 94ème anniversaire du génocide arménien. Une Messe de Requiem en hommage aux 1 500 000 victimes arméniennes est célébrée le même jour à 16:00 en la Cathédrale Notre-Dame de Paris. Contact presse : Nora Vias [06 19 19 86 34].